Vignoble et vins du Piémont

Le Piémont est identifié presque exclusivement pour ses grands vins rouges, mais dans cette région on produit aussi d’excellents vins blancs et mousseux. Le rôle du Piémont a été fondamental pour le développement de l’œnologie moderne italienne. C’est ici qu’a commencé la révolution extraordinaire qui a ramené l’Italie au sommet de la production de haute qualité. 

Les vins piémontais, à quelques exceptions près, sont monovariétaux, c’est-à-dire produits avec un seul raisin. 

Dans le Piémont sont partis les premiers exemples de zonage des zones viticoles, en définissant des concepts comme terroir et cru : un vin spécifique est produit exclusivement avec des raisins provenant d’un seul vignoble ou parcelle dont le nom figure sur l’étiquette.

Actuellement, les dénominations dans lesquelles les « mentions de vigne » sont présents sont Barolo DOCG, Barbaresco DOCG et Dogliani DOCG.

Le territoire de ces dénominations est subdivisé en zones et à l’intérieur de celles-ci on identifie les parcelles ou cru. Des localités comme La Morra, Barolo, Serralunga d’Alba, Monforte d’Alba et Castiglione Falletto sont les zones vinicoles du Barolo, tandis que Barbaresco, Treiso et Neive le sont pour le Barbaresco. Bussia, Lazzarito, Cerequio, Rocche et Brunate sont quelques exemples de cru de Barolo, ainsi que Rabajà, Asili et Montestefano le sont pour le Barbaresco.

Quelques chiffres clés du Piémont
  • Superficie viticole du Piémont : 48.000 ha dont 43% en montagne, 30% en colline, 27% en plaine.
  • Production de vin du Piémont : 2.600.000 hl dont vins AOP 81% vins IGP 0%, vins rouges et rosés 60%, vins blancs 40%.
  • Appellations d’origine pour le vin dans le Piémont : 17 DOCG et 42 DOC, pas d’IGT.
L’histoire de la viticulture dans le Piémont

Jusqu’à la première moitié du Xixe siècle, les vins piémontais étaient principalement sucrés. Cette tradition est due à des raisons commerciales et techniques. Du point de vue commercial, étant donné que la plupart des vins étaient exportés de la république maritime de Gênes par la mer, les vins doux garantissaient une meilleure conservation pendant les longs voyages maritimes. Du point de vue technique, le Nebbiolo, principal cépage du Piémont, a une maturation plutôt tardive. Le froid des caves où se déroulaient les fermentations pendant les mois de novembre et décembre et l’absence de levures sélectionnées interrompaient le processus de fermentation, laissant ainsi dans le vin une certaine quantité de sucres résiduels.

Le protagoniste de la renaissance de l’œnologie piémontaise a été le Barolo, grâce à l’œnologue français Louis Oudart. Juliette Falletti, marquise de Barolo, demanda à Oudart d’améliorer les vins de Nebbiolo produits dans sa cave. Oudart comprit les potentialités du Nebbiolo et comprit qu’on pouvait en obtenir un excellent vin sec. Le Barolo naît ainsi et c’est grâce à Camillo Benso comte de Cavour, qui décide de convertir les caves de sa propriété de Grinzane pour la production du Barolo, que ce vin commence à acquérir sa renommée au niveau national et international.

Les 5 zones viticoles du Piémont
1. Zone Pedemontana

Entre Saluzzo et Torino qui accueille de toute façon le Nebbiolo, mais qui est plus un brouillard de montagne étant positionné vers la Vallée d’Aoste. Dans cette zone, nous trouvons la DOCG Erbaluce de Caluso en version blanche, ferme, mousseux et passito, la DOC Carema (Nebbiolo di Montagna), la DOC Colline Saluzzesi avec 100% Pelaverga et ses notes épicées ainsi que la cerise et la framboise.

2. Montferrat

Cette zone est divisée en deux :

  • Monferrato Astigiano avec les DOCG Barbera del Monferrato Superiore et Barbera d’Asti da Barbera pour 85%, plus Freisa, Grignolino et Dolcetto, DOCG Moscato d’Asti dolce Martinotti, DOCG Nizza da Barbera, DOCG Ruchè di Castagnole Monferrato
  • Monferrato Superiore où nous trouvons l’aromatique et vif Brachetto dans la DOCG Brachetto d’Acqui, ainsi que le Dolcetto dans différentes conjugaisons qui trouve la DOCG dans le Dolcetto di Ovada Superiore et la DOCG Gavi ou Cortese di Gavi, de Cortese qui donne vie à des vins frais, sapides, qui peut même être décliné dans la méthode classique
3. Le Roero

Avec le DOCG Roero de Nebbiolo en version rouge et Arneis en Blanc.

4. Les langhe

Au paysage époustouflant, doté d’étendues vertes douces et rondes avec des sols argileux et des excursions thermiques qui permettent au difficile dommageable Nebbiolo de s’exprimer avec des versions exaltantes de DOCG Barolo et Barbaresco, génère des bulles vives Méthode Classique dans la DOCG Alta Langa et les versions avec plus de richesse olfactive et de complexité structurelle DOCG Dolcetto di Dogliani et DOCG Dolcetto di Diano d’Alba

5. Le Haut-Piémont

Avec une autre identité du Nebbiolo, manifestée dans les DOCG Ghemme et Gattinara qui présentent aussi en pourcentages différents Vespolina et Uva Rara.

Sur la base du PEDOCLIMA nous identifions

  • Zone située entre Vercelli et Novare, avec des excursions thermiques et des sols acides riches en minéraux offrant des vins d’une finesse olfactive particulière et d’une nette sapidité (Ghemme et Gattinara)
  • Les Langhe avec des sols compacts, marneux, même avec présence de craie et d’argile qui déterminent des vins avec une importante trame tannique et complexes avec un fort impact balsamique.
  • Le Roero avec peu de pluies, des sols sableux qui confèrent aux vins une plus grande immédiateté olfactive et un excellent impact balsamique.
  • Le Canavese d’origine morainique, dérivés de l’effritement glaciaires, riches en minéralité que l’on retrouve dans les vins comme l’Erbaluce de Caluso. Présente des sols sableux et foncés, calcaires et alcalins qui déterminent des vins aux intenses senteurs fruitières du paysage à couper le souffle,doté d’étendues vertes douces et rondes avec des semelles argileuses et des amplitudes thermiques qui permettent au difficile dommageable Nebbiolo de s’exprimer avec des versions exaltantes de Barolo et Barbaresco
  • Le Haut-Piémont avec une autre identité du Nebbiolo dans ce cas appelé Chiavennasca, manifestée dans les AOC Ghemme et Gattinara
Les cépages les plus importants

ROUGES :

  • Barbera
  • Bonbon
  • Brouillard
  • Freisa
  • Brassard
  • Grignolino
  • Ruchè
  • Vespolina

BLANCS :

  • Erbaluce di Caluso
  • Courtoisie de Gavi
  • Arneis
  • Moscato Bianco

INTERNATIONAUX :

  • Pinot noir
  • Chardonnay
Les 17 principales appellations du Piémont (DOCG)
  1. DOCG Erbaluce di Caluso
  2. DOCG Barbera del Monferrato Superiore
  3. DOCG Barbera d’Asti
  4. DOCG Asti o Moscato d’Asti
  5. DOCG Nizza
  6. DOCG Ruchè di Castagnole Monferrato
  7. DOCG Brachetto d’Acqui
  8. DOCG Dolcetto di Ovada Superiore o Ovada
  9. DOCG Gavi o Cortese di Gavi
  10. DOCG Roero
  11. DOCG Barolo
  12. DOCG Barbaresco
  13. DOCG Alta Langa
  14. DOCG Dolcetto di Dogliani
  15. DOCG Dolcetto di Diano D’Alba
  16. DOCG Ghemme
  17. DOCG Gattinara

(Sources : Viniferare et Quattrocalici)

%d blogueurs aiment cette page :