Les sources d’Agapé

Arthur Lotrous est un tout jeune vigneron qui s’est installé à Saint-Amour, hors cadre familial, en novembre 2018. Son domaine, Les Sources d’Agapé, compte 6 hectares de Saint-Amour sur la côte de Besset et 0,5 hectares de Juliénas. Après un BTS Viticulture-Oenologie (2013), Arthur Lotrous a travaillé dans différentes exploitations, dont La Soufrandière à Vinzelles, domaine en biodynamie des Bret Brothers. Il conduit son domaine en agriculture biologique et vinifie ses vins avec un minimum d’intrants. Ses premières cuvées voient le jour en 2019 avec un rendement moyen de 31 hl/ha.


Saint-Amour Côte de Besset

Appellation Saint-Amour

Saint-Amour est le plus septentrional des crus du Beaujolais qui compte environ 340 hectares de vignes. Il trouve naissance dans un vignoble presque exclusivement situé en Saône et Loire, aux confins du Mâconnais.

Le Mont de Besset se situe à l’est de l’appellation. Les hauteurs sont occupées par des bancs de grès (époque Trias). Dans la Côte de Besset, en contrebas vers le Nord-Ouest, les terrains s’approfondissent vite avec des éboulis puis de véritables formations de piémonts.

A la vigne, à la cave

Arthur Lotrous a fait le choix de convertir immédiatement son domaine Les Sources d’Agapé à l’agriculture biologique. Il travaille les sols sous les ceps et garde une bande enherbée au milieu de rang. Il cultive les gobelets à l’ancienne, sans palissage et en les liant un par un afin de conserver le maximum de feuillage. Ses 6 hectares de Saint-Amour, d’un seul tenant, sont séparés de ses voisins par des talus et des haies. Il vendange à la main et en caisse afin de préserver les raisins.

En cave, il vinifie en grappes entières avec les levures indigènes. Les macérations sont semi-carboniques en maintenant les températures des cuves autour de 20°C. Il décuve ensuite à la caisse (sans pompe à vendange) afin de ne pas abimer les raisins avant d’arriver au pressoir. Il n’utilise comme intrant que l’azote (inertage pour macération semi-carbonique), des nutriments pour les levures (avec parcimonie) sur seulement quelques cuves et du SO2 en faible quantité.

Quelques photos du domaines Les Sources d’Agapé

%d blogueurs aiment cette page :