Karim Vionnet

Karim Vionnet

Karim Vionnet a appris le métier de vigneron dans le sillage de ceux que la presse anglo-saxonne a appelé « le gang de Morgon ». Les pionniers du vin « nature » dans les années 1980 : Marcel Lapierre, Jean Foillard, Guy Breton, Jean-Paul Thévenet et quelques autres. Après avoir fait ses classes pendant plusieurs années chez Guy Breton, alias p’tit Max, Karim a pris son envol dans le milieu des années 2000. Il produit aujourd’hui, comme il le dit-même, des vins qui lui ressemblent : « naturel et sans prétention ». Depuis 2020, sa fille Noémie l’a rejoint au domaine pour poursuivre l’aventure.


Placé et adopté par une famille de Villié-Morgon à seulement 17 mois, Karim Vionnet est un enfant du pays. Un vrai. L’apprentissage des valeurs de travail et de vie, en passant par le poids de son prénom dans un environnement culturel parfois trop « français ». Karim est un cabossé de la vie qui n’a rien perdu de sa joie de vivre et de son énergie. On la retrouve dans ses vins.

A la vigne, à la cave

Les parcelles de Karim Vionnet sont situées notamment sur les communes de Quincié, Beaujeu et Lantignié. Des terrains se trouvant à mi coteaux avec des natures de sols très disparates selon les parcelles : marne, schiste, sable. Karim n’est pas certifié en bio mais la culture de la vigne est entièrement naturelle. Aucun recours à des produits phytosanitaires, pesticides et autres. Il entretient une vie organique intense dans ses sols avec comme priorité la valorisation de ton terroir. Même chose en cave avec des vinifications le plus naturel possible : levures indigènes, aucun ajout de sucre et quasiment pas de sulfites.

Du Beur dans les Pinards

Comme un pied de nez à ses détracteurs, Karim Vionnet crée en 2011 une cuvée qui porte son histoire : Du Beur dans les Pinards. A partir d’une parcelle qui appartenait à Jules Chauvet.

Quelques photos du domaine Karim Vionnet

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
Conformément au code de la santé publique, les vins, vins doux et bières ont un degré d’alcool de 3% à 18%

%d bloggers like this: