Bernard et Arthur Bohn

Vignerons passionnés, Bernard et Arthur Bohn perpétuent la tradition viticole de la famille implantée depuis quasiment 3 siècles à Reichsfeld. Ils y cultivent la vigne sur des coteaux en altitude entre 300 et 400 mètres sur un terroir de schiste unique en Alsace. Les ceps y puisent leur minéralité dans le plus vieux​ terroir​ d’Alsace datant du précambrien (500 millions d’années). Ce terroir riche en éléments fertilisants produit des vins racés, élégants et structurés. Finesse et fraicheur en bouche marquent les vins issus de ce terroir.. Un peu timide dans leur jeunesse, ils se révèlent après 3 années. Puis ils s’affirment après 6 ans puis s’épanouissent en grands vins de garde et vous épatent après 10 ans ou 15 ans.


Des terroirs d’exception

Le Schieferberg

Terroir unique en Alsace situé sur un versant à très forte pente, orienté Sud, Sud–Est et abrité par le massif de l’Ungersberg qui culmine à 901m. C’est entre ce millefeuille de roches feuilletées composé du schiste bleu de Villé provenant de la compression de l’argile au sein de l’écorce terrestre que les pierres accumulent la chaleur la journée et la restituent la nuit.

L’Oberhagel

Il se situe en plein cœur du Schieferberg, traditionnellement récolté en légère surmaturité. Tout en favorisant une vinification de vin sec pour élaborer un vin de gastronomie. On y retrouve des arômes d’agrumes confits, d’anis, de menthe et une minéralité de pierre à fusil pour le Riesling. Des arômes de coing pour le Pinot Gris. Sur le schiste, le Riesling est roi.

Le Sohlenberg, le Grand Cru Muenchberg et le Sauthal 

Ce sont des terroirs de sable rose gréso-volcanique. Comme le Schieferberg, le sol est drainant, aéré et se réchauffe rapidement. Le Riesling s’exprime par des arômes de fleurs blanches et d’ananas, avec pointe minérale. Cette terre rouge fait aussi le bonheur du Pinot Noir lui donnant cette note framboisée. Vinifié en rouge et élevé en barrique, il donne des vins à la fois élégant et puissant assortis d’arômes de mûre, de myrtille et de cerise noire.

De la protection de l’environnement à l’agriculture biologique

Bernard et Arthur Bohn soignent leurs terroirs de schiste ou gréso-volcanique de façon écologique et biologique.

Ils travaillent à l’entretien de leur du sol avec circonspection. La diversité et la préservation de la faune et de la flore locale est fondamentale pour le vignoble du domaine. Un enherbement indigène recouvre le sol ; les herbes ne sont pas fauchées mais roulées en un tapis végétal. Ici on évite la chimie en pratiquant une viticulture écologique et biologique, respectueuse de l’environnement. En vignerons libres, Bernard et Arthur Bohn poursuivent leur propre voie.

Bernard et Arthur Bohn pratiquent volontairement des rendements faibles et vendangent toutes les cuvées à la main. Bernard est également l’œnologue du domaine. Exigeant sur la qualité, il explique que le vin doit refléter sans artifice le terroir et le climat dont il est originaire. Il préconise une vinification minimaliste et sans produits œnologiques. Sur la majorité des cuvée, la vinification s’achève par un élevage long en vieux foudres Alsaciens ou en barrique afin d’obtenir l’équilibre et la persistance des grands vins de gastronomie ; minéraux, frais, aériens, persistants et très digests.

Quelques photos du domaine Bernard et Arthur Bohn

%d blogueurs aiment cette page :