Domaine Arretxea

Situé à Irouléguy au cœur du Pays Basque, le domaine Arretxea (littéralement  » la maison de pierre « ) est le fleuron de l’appellation Irouleguy. Dans un biotope riche et coloré, l’exploitation familiale de Thérèse et Michel Riouspeyrous défend depuis 1989 un terroir exceptionnel et une certaine quête d’harmonie avec la nature et les éléments. Ici, sur les pentes abruptes du vignoble Basque, le métier de paysan-vigneron prend tout son sens. Certifié en bio depuis 1998, le domaine Arretxea pratique aussi la biodynamie, aidé par l’arrivée de leurs deux enfants, Iban et Téo.

Irouleguy : petit vignoble, grande histoire !

Le vignoble d’Iroulguy s’inscrit dans l’enracinement d’une histoire multi-séculaire : n’oublions pas que le vignoble d’Irouléguy fut créé dès le 12ème siècle par les moines de Ronceveaux pour fournir du vins aux pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle. Alors que le vignoble a atteint jusqu’à 1 000 hectares au meilleur de sa réputation, il ne reste qu’un lambeau de 50 hectares lors de l’obtention de l’AOC en 1970.

A la vigne, a la cave

Au commencement, c’est un travail colossal de replantation qu’ont entrepris Michel et Thérèse Riouspeyrous, sur des pentes abruptes nichées entre 200 et 400 mètres d’altitude, affichant jusqu’à 40% de déclivité, qu’il faut souvent préalablement aménager en terrasses. Apprenant des anciens, mais aussi de spécialistes comme le célèbre géo-pédologue Yves Hérody, ils vont redonner vie à ce petit vignoble morcelé en cherchant à comprendre les interactions entre le sol, la vigne et son environnement, les équilibres naturels et leur influence sur la typicité des vins.

Cette démarche, sincère et intègre, aboutira naturellement à la certification du domaine en Agriculture Biologique dès 1998, puis à l’adoption des principes et techniques de la bio-dynamie, et à isoler peu à peu des cuvées parcellaires à l’identité très forte, marquées par les nombreux sols que l’on trouve ici, entre grès roses, schistes ou ophites. Et l’histoire ne s’arrête pas : Thérèse et Michel sont désormais solidement épaulés par leur fils Iban, après 7 années passées chez un autre vigneron emblématique de la région, Jean-Marc Grussaute du Camin Larredya, et, depuis peu, par le cadet, Théo, formé chez Elian Da Ros. Toute la famille fourmille de projets, comme la création d’un conservatoire des cépages en sélection massale, la mise au point de la cuvée Dolia, élevée en amphore, d’une pureté d’expression du fruit étincelante, ou encore, la reprise en 2019 de nouvelles parcelles (dont un hectare environ en blancs, sur des sols d’ophites).

L’encépagement se partage entre tannat, cabernet sauvignon et cabernet franc pour le rouge, petit manseng, gros manseng et courbu pour le blanc.

Le domaine Arretxea en images

%d blogueurs aiment cette page :