Domaine Follin-Arbelet

Situé au cœur du village d’ALOXE-CORTON, le Domaine FOLLIN-ARBELET exploite et vinifie une très belle gamme d’appellations sur la commune et ses environs, composée de trois Grands Crus rouges, un Grand Cru blanc, quatre Premiers Crus rouges, et une appellation Village, La carte des vins est représentative des meilleurs terroirs du coteau de CORTON. Ces grands vins sont l’aboutissement de grands terroirs parfaitement mis en valeur par un travail soigneux et naturel, des vinifications simples et sans artifice, et des élevages et mises en bouteille bien maîtrisés, aucune de ces étapes ne devant être négligée.


Histoire

Bien qu’issu d’une vieille famille d’ALOXE-CORTON autrefois propriétaire d’appellations prestigieuses, Franck FOLLIN-ARBELET est le premier descendant à se consacrer à la viticulture et à la vinification. Après des études supérieures de Géologie à Montpellier, il choisit de revenir en Bourgogne et de faire de la viticulture son métier. Il commence en 1990 avec une première parcelle d’Aloxe-Corton exploitée en location ; suivent ensuite les Premiers Crus en 1993, puis les Grands Crus.

Aujourd’hui, le Domaine vinifie les appellations suivantes :

  • ALOXE-CORTON Appellation village
  • PERNAND-VERGELESSES 1er Cru « En Caradeux »
  • PERNAND-VERGELESSES 1er Cru « Les Fichots »
  • ALOXE-CORTON 1er Cru « Clos du Chapitre »
  • ALOXE-CORTON 1er Cru « Les Vercots »
  • CORTON Grand Cru
  • CORTON BRESSANDES Grand Cru
  • CORTON CHARLEMAGNE Grand Cru
  • ROMANEE SAINT VIVANT Grand Cru

Les caves et la cuverie sont implantées au centre du village d’Aloxe-Corton dans un cadre magnifique et remarquable. La belle propriété familiale, construite en 1764, est d’architecture typiquement bourguignonne, avec habitation aux premier et second étages, magasin et cuverie de plain pied, et caves en sous-sol. Les caves, certainement les plus profondes du village, sont particulièrement froides et humides. Un puits y a d’ailleurs été creusé. Ces conditions, certes quelquefois un peu spartiates pour la dégustation, sont par contre particulièrement bénéfiques à l’élaboration et l’élevage des grands vins.

A la vigne, à la cave

Pour obtenir des vins reflétant au mieux l’expression de leur terroir, les plus grands soins sont apportés aux différentes étapes de leur élaboration. Ainsi nos parcelles de vignes sont labourées, à plusieurs reprises, et nous n’employons ni désherbants, ni engrais chimiques. Les traitements phytosanitaires ne sont faits que si nécessaires et sont réalisés par temps calme, sans vent, avec des tracteurs petits et légers pour éviter le tassement de sol. Beaucoup d’application et de soins dans les travaux de taille, ébourgeonnage et palissage permettent d’obtenir généralement des raisins en parfait état sanitaire et de très belles maturités pour les vendanges.

Les vendanges manuelles s’échelonnent sur une semaine. Les raisins sont sélectionnés et triés à la coupe, acheminés en caisses par navettes régulières pour éviter les tassements et macérations. Les raisins de pinot noir sont égrappés à 100% et mis en cuve. Chaque parcelle est vinifiée intégralement dans sa propre cuve, en chêne, ouverte. Après quelques jours de macération à 15°-17°, les fermentations alcooliques démarrent naturellement grâce aux levures indigènes. Suivent alors deux semaines de cuvaison au cours desquelles sont effectués pigeages, remontages, légère chaptalisation si besoin.

A l’issue des fermentations le vin est tiré, la gêne pressée dans un pressoir pneumatique. Le jus de presse obtenu est assemblé, tout ou partie selon dégustation, avec le premier vin pour un débourbage de 24/48 heures. Tous les vins sont ensuite entonnés par gravité dans les caves sous la cuverie, en fûts de chêne : 15 à 75 % de fûts neufs sont utilisés chaque année en fonction des appellations.

Les raisins de chardonnay du Corton-Charlemagne seront, eux, pressés directement après vendange en raisins entiers. Puis le moût directement mis en fûts après une nuit de décantation. La fermentation alcoolique se déroulera intégralement en tonneaux pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Les durées d’élevage varient de 16 à 20 mois suivant les appellations et le millésime. Un premier soutirage est effectué au bout d’un an après les fermentations malolactiques afin d’éliminer les premières lies grossières. Un second soutirage a lieu avant l’embouteillage pour assembler les différents fûts de chaque cuvée. Ce soutirage réalisé avec le plus grand soin permet ensuite une mise en bouteille sans filtration, le froid ambiant de la cave aidant à une très bonne clarification des vins. Seuls les blancs peuvent être éventuellement collés avant la mise en bouteilles. Cette absence de filtration, plus délicate à opérer, préserve la richesse et la complexité des vins ainsi que leur potentiel de vieillissement. Par contre un léger dépôt dans les bouteilles est toujours inévitable.

En images …

%d blogueurs aiment cette page :