Domaine Pithon-Paillé

Pithon-Paillé

Le domaine Pithon-Paillé voit le jour en 2008 sous l’impulsion de l’emblématique Jo Pithon. Le fruit d’une vision née en 1996 autour d’un projet un peu fou. Prendre cinq ans pour venir à bout des ronces et replanter 3 hectares de chenin. Dans le but de faire (re)vivre le mythique coteau des Treilles, l’œuvre de sa vie. Son épouse Isabelle en association avec Wendy et Joseph Paillé l’accompagne dans son entreprise. Le domaine fait rapidement office de référence pour les grands amateurs de vins d’Anjou.

A la vigne, à la cave

Le domaine exploite 13 hectares en agriculture biologique. Essentiellement du Chenin pour la production de vins blancs. Seulement 2 hectares sont consacrés à des cépages rouges de la région. Les vignes se situent sur différentes communes :

  • Saint-Lambert du Lattay (Bonnes Blanches)
  • Saint-Aubin de Luigné (La Fresnaye)
  • Beaulieu sur Layon (Coteau des Treilles)
  • Rochefort sur Loire (Quarts de Chaume)
  • Savennières

Les vins produits sont élevés en barriques et cuves bois de 10 à 18 mois selon les cuvées.

Un page se tourne

Depuis 2018, à la surprise générale, le domaine Pithon-Paillé passe aux mains de Ivan Massonnat. Leur fils Jules ne reprend finalement pas le domaine, ni Joseph, parti s’installer avec son épouse Wendy dans le Sud. Le nouveau propriétaire, financier parisien et œnophile amoureux du terroir du coteau de Treilles, souhaite poursuivre dans l’esprit. Il reste d’ailleurs accompagné par Jo Pithon qui continue de conseiller sur la conduite de la vigne et l’élaboration des vins. Le domaine s’appelle dorénavant Belargus avec pour première ambition le passage en biodynamie. A suivre …

Quelques photos du domaine Pithon-Paillé

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
Conformément au code de la santé publique, les vins, vins doux et bières ont un degré d’alcool de 3% à 18%

%d blogueurs aiment cette page :