La soeur Cadette

La Soeur Cadette, créée la famille Montanet en 1987, est aujourd’hui sous la conduite de Valentin Montanet. Après avoir défriché et replanté 12,5 hectares de vignes en coteaux, le domaine obtient en 1997 l’AOC Bourgogne Vézelay. Pour les vins issus du cépage Chardonnay. Aujourd’hui, le vignoble se répartit sur 18 parcelles sur les 4 communes en appellation : Asquins, Saint-Père, Tharoiseau et Vézelay. De jean (le père) à Valentin (le fils), Les Montanet sont des vignerons de talent capables d’interpréter un terroir avec brio et sincérité. Valentin Montanet se révèle être un habile vinificateur.


Terroir original

L’originalité de Vézelay vient du soulèvement des couches calcaires par le massif granitique du Morvan lors de sa création. Le vignoble de la Soeur Cadette se situe sur des couches calcaires plus anciennes. Le bajocien, le bathonien supérieur et le bathonien inférieur en grande partie ainsi que le lias. A la géologie complexe, il faut encore ajouter l’orientation des vignes qui est bien sûr aussi importante ! Les vignes du domaine sont orientées du sud-est au sud-ouest. Cela convient particulièrement au Chardonnay car on a le soleil plus tard en septembre le soir. La maturité y est souvent meilleure.

Culture biologique et méthode naturelle

Au domaine de la Soeur Cadette, l’agriculture biologique n’a ici rien d’une image folklorique ou marketing. Le désherbage des vignes se fait sans produits chimiques de synthèse. A l’aide de labours et de binages tout au long de la campagne. Méthodes respectueuses des plantes, du sol, de l’environnement et de la qualité de vie. Valentin Montanet réalise des vinifications le plus naturellement possible en excluant les ajouts inutiles.

En cave, pas de levures, pas de chaptalisation, peu de sulfites. La plupart des vins sont élevés sur lies en cuves, parfois en fûts. La Soeur Cadette met tout en œuvre pour mettre à l’honneur son terroir et respecter le vivant. La philosophie : composer des vins avec une climatologie, un sol, une topographie, des cépages et une vie microbienne. « Elaborer avec ce que l’on a, en apportant ce que l’on est. » (Jean Montanet, père de Valentin Montanet).

Quelques photos de la Soeur Cadette

%d blogueurs aiment cette page :